Rencontre avec Jake Hinkson pour Sans Lendemain aux éditions Gallmeister

 
Quand :
8 février 2018 @ 19 h 00 min – 21 h 00 min
2018-02-08T19:00:00+01:00
2018-02-08T21:00:00+01:00
Où :
Librairie L'Esprit Livre
76 Rue du Dauphiné
69003 Lyon
France
Coût :
Gratuit
Contact :
Librairie L'Esprit Livre
04 72 91 69 50

Sans lendemain - Jake Hinkson - Editions Gallmeister

Sans lendemain

de Jake Hinkson,
Traduit par Sophie Alsanides
éditions Gallmeister

 

Bande-annonce :
Jeudi 8 février, dernières lueurs du jour, Librairie L’esprit Livre.
L’auteur américain Jake Hinkson débarque de Chicago, son dernier méfait sous le bras : Le roman noir « Sans lendemain » publié aux éditions Gallmeister

Générique :
Billie est colporteur, ou plutôt colportrice ?
Elle sillonne les campagnes de l’est américain pour vendre des films de seconde zone aux cinémas des petites villes reculées. Difficile de passer inaperçue pour cette belle jeune femme habillée en homme.
Le regard des autres et les ragots, très peu pour Billie qui n’est pas du genre à s’émouvoir et encore moins à s’attacher… Du moins avant de rencontrer Amberly, la si belle épouse d’un pasteur de l’Arkansas…

Entracte :
Coup de foudre pour ce roman à l’ambiance vénéneuse. Un bel hommage au cinéma des années 1940, porté par trois portraits de femmes attachantes et dérangeantes.

The end : c’est vous qui l’écrirez en venant rencontrer Jake Hinkson le Jeudi 8 février prochain à partir de 19h !

(Il est recommandé de s’inscrire).

L’avis de l’éditeur :
Bel hommage aux classiques du genre, Sans lendemain est un bâton de dynamite dont la mèche se met à crépiter dès le premier paragraphe.

Jake Hinkson
Jake Hinkson est originaire de l’Arkansas. Né en 1975, ce fils de prêcheur baptiste a commencé à boire à l’âge de 30 ans. Il vit aujourd’hui à Chicago avec sa femme et un chat qui le regarde écrire.
Il est l’auteur de plusieurs romans dont « L’enfer de Church Street » (2015) et « L’homme posthume » (2016) qui ont été traduits et publiés par les éditions Gallmeister.
Lorsqu’on lui demande de se définir, voici ce qu’il répond : « J’ai été élevé par des fondamentalistes chrétiens dans les montagnes de l’Arkansas. J’introduisais clandestinement des romans policiers interdits dans le camp de la Bible. Si Jim Thompson avait mis en cloque Flannery O’Connor dans un motel minable d’Ozark, je serais leur rejeton. »
Un événement en partenariat avec Quais du Polar
Quais du Polar