Comme de longs échos – Elena Piacentini – Fleuve

 Coups de coeur, Coups de coeur de L'Esprit Livre  Commentaires fermés sur Comme de longs échos – Elena Piacentini – Fleuve
sept 262017
 
Comme de longs échos - Elena Piacentini - Fleuve

Les monstres sont partout chez eux !

Comme de longs échos

de Elena Piacentini, éditions Fleuve

Les longs échos qu’Elena Piacentini fait retentir dans son dernier roman policier devraient faire frissonner plus d’un lecteur. C’est que notre auteur corse préféré a le chic pour transformer un banal fait divers en immersion totale au pays des monstres…
Dès les premières lignes le ton est donné avec la découverte par un mari, dans un appartement dévasté, du corps de sa femme et surtout de la disparition du bébé de la famille.
Menée par le capitaine Mathilde Sénéchal, une équipe de choc se met en chasse. Désormais, chaque seconde compte !

Comme de longs échos démontre s’il le fallait encore le talent d’Elena Piacentini à saisir les failles de nos concitoyens et à les exposer en pleine lumière.
Un éclairage salutaire qui donne à ses romans des accents de réalisme et en font une voix montante du polar hexagonal.

Elena Piacentini avouera tous ses crimes à la librairie le Samedi 30 septembre prochain à 19h.

L’écliptique – Benjamin Wood – Robert Laffont

 Coups de coeur, Coups de coeur de L'Esprit Livre  Commentaires fermés sur L’écliptique – Benjamin Wood – Robert Laffont
sept 262017
 
L'écliptique - Benjamin Wood - Robert Laffont

L’île de la création ?

L’écliptique

de Benjamin Wood, éditions Robert Laffont

Le syndrôme de la page blanche est la maladie honteuse de l’écrivain mais aussi une source d’inspiration première. Bon nombre d’entre eux sont partis de ce blocage chronique pour démarrer enfin une nouvelle histoire. Peu en sont revenus avec un bon roman.
A cet égard le cas Benjamin Wood est édifiant : ce petit prodige découvert avec Le complexe d’Eden Bellwether en 2014 nous revient avec un récit sur les affres de la création.

C’est grave docteur ?

Sur une petite île au large de la Turquie, une villa isolée accueille des artistes en mal d’inspiration. Une peintre écossaise séjournant dans ce refuge depuis près de dix ans va voir son quotidien bousculé par l’arrivée d’un nouveau pensionnaire…

Le diagnostic est sans équivoque : L’écliptique est une nouvelle réussite. Continuant à s’intéresser de prêt à certaines maladies psychiatriques et à dresser des portaits psychologiques fascinants et touchants, notre jeune auteur continue sur sa lancée. A lire et à prescrire d’urgence.

La ville fond – Quentin Leclerc – L’Ogre

 Coups de coeur, Coups de coeur de L'Esprit Livre  Commentaires fermés sur La ville fond – Quentin Leclerc – L’Ogre
sept 262017
 
La ville fond - Quentin Leclerc - L'Ogre

Un voyage sous acide sulfur-iste !

La ville fond

de Quentin Leclerc, éditions de L’Ogre

Bram, le héros de ce roman, pourrait bien être un parent éloigné de K, d’Ulysse ou de Candide. Bram doit simplement quitter son village pour se rendre, en bus, à la pharmacie de la ville voisine. Voyage peu aventureux, Bram n’étant pas un homme aventureux. Mais ce matin tout est différent : « La ville apparaissait minuscule au loin, semblable à elle-même. Pourtant, depuis que la ville fondait, bien des choses avaient changé. Bram n’en savait rien encore. »

Pris dans une boucle temporelle, Bram n’est pas prêt d’arriver à bon port. Le bus crève, puis tombe en panne, puis brûle… Comme l’acide, l’absurdité s’attaque progressivement à tout et c’est bien la civilisation qui semble fondre sous nos yeux dans cet étrange roman d’aventures aux accents beckettiens.

Si la métropole de Lyon n’a pas fondu d’ici là, nous vous donnons rendez-vous avec Quentin Leclerc le Vendredi 6 octobre à 19h pour évoquer avec lui le fascinant non-voyage de Bram…

Glaise – Franck Bouysse – La manufacture de livres

 Coups de coeur, Coups de coeur de L'Esprit Livre  Commentaires fermés sur Glaise – Franck Bouysse – La manufacture de livres
sept 262017
 
Glaise - Franck Bouysse - La manufacture de livres

Terre des hommes !

Glaise

de Franck Bouysse, éditions La manufacture de livres

Roman après roman, Franck Bouysse ne cesse de nous émerveiller par sa capacité à faire parler les taiseux. Son art de l’écriture n’est jamais aussi émouvant que lorsqu’il se fait l’interprète des paysages tourmentés de la ruralité et parvient à rendre beau ce qui est sombre.

Beaux et sombres, tels sont les personnages de Glaise qui en ces temps troublés de conflit mondial sont confrontés aux affres de la (sur)vie à l’arrière.

De cette terrible guerre vous n’en percevrez d’ailleurs que la lointaine rumeur tandis que le quotidien, implacable, bousculera les destinées des jeunes Joseph et Anna. La jalousie maladive de Valette, voisin mesquin et violent, les réquisitions militaires forcément injustes ou encore la dureté de l’hiver seront autant de tentatives d’étouffer leur amour naissant.

Roman de l’arrière-pays, roman de l’arrière-front, Glaise est avant tout le roman d’un auteur qui redonne ses lettres de noblesse à l’écriture naturaliste française.

Franck Bouysse posera son baluchon à la librairie le Vendredi 27 octobre à 19h.

Dans l’épaisseur de la chair – Jean-Marie Blas de Roblès – Zulma

 Coups de coeur, Coups de coeur de L'Esprit Livre  Commentaires fermés sur Dans l’épaisseur de la chair – Jean-Marie Blas de Roblès – Zulma
sept 262017
 
Dans l'épaisseur de la chair - Jean-Marie Blas de Roblès - Zulma

Pêche miraculeuse !

Dans l’épaisseur de la chair

de Jean-Marie Blas de Roblès, éditions Zulma

Le roman familial est décidemment à la mode. A surfer sur cette vague d’enquêtes généalogiques on trouve de tout mais Jean-Marie Blas de Roblès surnage en véritable autofictif de luxe. On le connaissait maître du réalisme magique, on le découvre virtuose de l’anecdote déconstruite et reconstruite.

Ce nouveau roman (puisqu’il s’agit bien d’une œuvre de fiction) est un travail de mémoire qui commence par un oubli qui transforme une simple partie de pêche en véritable course contre la montre. Notre narrateur tête en l’air et rapidement tombé à l’eau devra remonter à bord et raviver le long fil des souvenirs. L’histoire de ses parents, une enfance en Algérie, l’arrivée en France et les mots de trop, ceux qui peuvent noyer…

Un astucieux roman d’aventure maritime réduit à sa plus simple expression ou un hommage au père qui mélange réalité tangible et fiction sensible ?

L’écrivain-capitaine choisit les deux et tient bon la barre pour nous offrir un véritable petit trésor !