Sur cette terre comme au ciel – Davide Enia – Albin Michel

 Coups de coeur, Coups de coeur de L'Esprit Livre  Commentaires fermés sur Sur cette terre comme au ciel – Davide Enia – Albin Michel
oct 012016
 
Sur cette terre comme au ciel - Davide Enia - Albin Michel

De l’or dans les mains !

Sur cette terre comme au ciel

de Davide Enia, éditions Albin Michel

Dans la famille du petit Davidù, voilà une certitude qui se transmet de génération en génération : la vie c’est savoir encaisser les coups.
Pour l’oncle Umbertino, une force de la nature à l’humour aussi ravageur que les poings, la boxe est la meilleure école possible, le ring une parfaite métaphore de l’existence.
Pour la grand-mère, ancienne institutrice à la langue bien pendue, l’éducation est la clé, il faut comprendre le langage de la violence pour parler le langage du cœur.
Comme son père avant lui, Davidù semble bien plus à l’aise avec la première solution…

Une histoire de transmission donc mais aussi et surtout une sublime histoire d’amour à travers les âges dans les rues d’un Palerme baigné de lumière. Un premier roman étourdissant de maîtrise formelle et d’émotions qui consacre Davide Enia comme la sensation sicilienne du moment !

Nuit noire, étoiles mortes

 Coups de coeur, Coups de coeur de L'Esprit Livre  Commentaires fermés sur Nuit noire, étoiles mortes
juin 082012
 
Nuit Noire Etoiles Mortes

Il en va de certains auteurs comme d’un parent lointain. Ils font partie du paysage littéraire comme un cousin en arrière-plan sur les photos de famille. Avec le temps, Stephen King est devenu l’un d’entre eux. Au risque, parfois, que ses nouveaux livres ne suscitent qu’un intérêt poli et convenu.

Et puis vient le jour où le parent repasse sur le devant de la scène. C’est ce qu’accomplit Stephen King avec son dernier recueil de nouvelles « Nuit noire, étoiles mortes ». En l’espace de quatre courts récits, ancrés dans l’histoire américaine contemporaine, Stephen King trempe sa plume dans un retour au réel salvateur.
Cette infidélité au genre fantastique se dessine dès la première nouvelle qui est une évocation du monde paysan des années 20 où la terre décide de tout et peut conduire un fils et son père à commettre l’irréparable. Elle s’affirme totalement avec deux autres récits qui mettent à rude épreuve la volonté de deux femmes qui voient leur monde bien ordonné s’écrouler en quelques secondes. Entretemps, une quatrième nouvelle qui laisse affleurer la veine fantastique de King nous rappelle que l’auteur est bien le maître incontesté du genre.

« Nuit noire, étoiles mortes » marque un renouveau de l’intrigue chez King : le Roi est mort, vive le Roi !

« Nuit noire, étoiles mortes », Stephen King, Ed. Albin Michel, 23.20 euros TTC